La nostalgie et le retour à cette époque sont parfaitement retranscrise. Jusque dans sa réplique: Et surtout Diane, poussée par Arcady, me demande une chanson pour aller avec. Serge Laski , un imprimeur qui rêve de cinéma, paie le dernier tiers. L’instantané d’une époque néanmoins L’absence de scénario au profit d’une chronique aurait été intéressante si la réalisatrice avait su choisir entre tous les thèmes qu’elle affleure pour au final n’en déterminer aucun, ce qui nuit à la cohérence et à la pertinence du propos. En plus, je suis topless dans la baignoire et ça me gêne.

Nom: le film diabolo menthe
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 27.37 MBytes

Les vacances se déroulent à Saint-Aubin-sur-Mer Calvados [ 4 ]. Frédérique Weber Anouk Ferjac: Eléonore repart en vacances. Si je pouvais payer pour que ça ne sorte pas, je le ferais. Sortie le 14 décembre Mais je tiens parole. Diabolo Menthe traverse le temps.

Suivre son activité abonnés Lire ses 3 critiques.

Critique du film Diabolo Menthe – AlloCiné

ffilm Suivre son activité 8 mentue Lire ses critiques. Suivre son activité 1 abonné Lire ses 74 critiques. Suivre son activité 9 abonnés Lire ses critiques.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 36 critiques. Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 critiques. Suivre son activité Lire ses 23 critiques. Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 14 critiques. Suivre son activité 4 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 4 critiques.

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 critiques.

le film diabolo menthe

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité Lire ses 18 critiques. Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 2 critiques. Suivre son activité 1 abonné Lire ses critiques.

« Diabolo Menthe » : l’histoire douce-amère d’un film culte | Vanity Fair

Votre avis sur Diabolo Menthe? Trier par Critiques les plus utiles Critiques les plus récentes Par les membres ayant fait le plus de critiques Par les membres ayant le plus d’abonnés. FB facebook TW Tweet. J’ai découvert ce film à l’adolescence, et malgré les 30 années qui nous séparaient, je me suis sentie très proche du personnage de Anne, de ses doutes, de ses envies, de ses joies et de ses peines.

Le lycée, les profs qu’on aime ou qu’on déteste, les affinités avec les copines qui changent au fil du temps, les relations avec la famille Diabolo menthe, c’est un dosage parfait d’humour et de nostalgie, de petites joies et de vague à l’âme.

  TÉLÉCHARGER JERICHO DOIT TOMBER GRATUIT

La musique d’Yves Simon et surtout son magnifique générique de fin finissent de nous tirer une petite larme qu’on verse sans trop savoir pourquoi Il faut d’abord rappeler que le film tourné en fait revivre une période qui fait figure de préhistoire en matière d’éducation.

Pourtant, pour l’avoir revu 30 ans après sa sortie, il tient la route car il était sincère à l’époque et ça, la sincérité, c’est qq chose qu’on ne peut pas retirer et qui traverse les années.

Chaque scène sonne juste. Que les petites filles oh!

le film diabolo menthe

Il me semble qu’il est intemporel. Premier film de Diane Kurys, qui obtint le Prix Louis Delluc fklmcette chronique adolescente du Paris des années 60 se révèle tendre et nostalgique.

le film diabolo menthe

Tiré des souvenirs personnels de la cinéaste, le long-métrage décrit le quotidien de jeunes filles s’éveillant entre autres à l’amour et à la politique. Je l’ai vu ado, j’adore le voir et le revoir, j’aime le fait que les années 60 soient bien reconstituées. Cela change des teen movies debiles a l’américaine, ici on est dans l’ame des ados bien caracteristique.

De plus le cadre des années 60 est bien rendu film sorti en Ce film a beaucoup vieilli mais se regarde toujours avec un bonheur teinté de nostalgie. Cette chronique sur les ados sur l’époque des yéyé est remarquable, et pour moi le meilleur film justement sur les années Delluc ;il est également l’une des oeuvres majeurs de D.

Kurys,sortie àprés le fillm des nul ‘A ns les petites anglaises’et avant la boom 1 culte avec Sophie Marceau. Je pense que ce type de sujet touche tt le monde,vraiment délicat comme Eléonor Menrhe alors àgée de 13 ans et puis d’une maniére perso, il est un souvenir indélébile de ma vie C’était un monde sans portables, heureusement. À voir et revoir.

J’ai encore des frissons nostalgiques en entendant certains slows. Joli film sur l’adolescence. La force du film est sans doute des avoir coller au plus près d’une vérité même si on a l’impression d’être dans les années 70 plutôt que des années 60 notamment dans les relations enfant-parents. La nostalgie et le retour à cette époque sont parfaitement retranscrise. Ddiabolo la chronique manque de style ; pas vraiment comédie, pas non plus un drame, le tout manque vraiment de caractère.

Son scénario, plutôt inconsistant, nous dépeint l’évolution de deux jeunes filles ados: Même si le film a pas mal vieilli, il nous offre de jolies scènes mente trop courtes et trop rares. Heureusement cette comédie nous offre tout de même de belles images, une charmante BO de Yves Simon avec « petite Anne » et une affiche attractive. Les jeunes actrices font plaisir à voir. Quant aux enseignants, Dominique Lavanant en prof de maths et Dora Doll en prof de gym, ils se révèlent assez gratinés.

  TÉLÉCHARGER LE FILM 3H10 POUR YUMA GRATUIT

Le film « générationnel » d’avant la Boum! Une image tendre et mélancolique de l’adolescence portée par des acteurs amateurs qui donnent toute leur innocence et leurs hésitations aux personnages. L’absence de scénario au profit d’une chronique aurait été intéressante si la réalisatrice avait su choisir entre tous les thèmes qu’elle affleure pour au final n’en déterminer aucun, ce qui nuit à la cohérence et à la pertinence du propos.

Diabolo menthe

L’instantané d’une époque néanmoins Un diaboll film, bien interprété, très émouvant parfois, drôle par moment. Les années 60, avant Une bonne représentation des milieux familiaux et de l’éducation nationale qui était bien plus sévère à l’époque. Le film de Diane Kurys flirte avec un certain réalisme qui donne du poids à gilm les ados qui découvrent la société, les premières boums, l’assassinat de Kennedy, la politique a l’école malgré l’interdiction, le mal être des personnages, la découverte de la sexualité -comment les filles découvrent que les garçons ont un sexe différent du leur, Mais qu’est ce que la société a changé!!!

On ne peut s’empêcher de penser à une autre « boum », mais en vérité j’ai trouvé ce film profondément mélancolique, tendre et véritablement sensible. Évoquant avec grâce et délicatesse la prime adolescence, celle qui effraie en même temps qu’elle attire. Les propos sont forts, tristes et joyeux en même temps. Une très belle peinture d’une époque de la vie et de l’histoire.

Grand classique des années 70, ce film raconte les péripéties de 2 soeurs dans un collège parisien des années 60 avec son cortège de profs tyranniques et autoritaires.

Le scénario est simple mais efficace car on passe un bon moment face aux moeurs de ces années pas si innocentes Les meilleurs films de tous les temps.